dimanche 6 mars 2022

La FFMC 84 rencontre la Présidente du Conseil Départemental de Vaucluse

A la une Sécurité routière

Le mercredi 15 décembre 2021, la FFMC a rencontré la Présidente du Conseil départemental de Vaucluse, madame Dominique Santoni qui nous a reçus seule.

Au programme des discussions
- le retour aux 90 km/h sur les routes du département de Vaucluse
- les infrastructures dangereuses
- le doublage des rails de sécurité
- la communication vers les motards sur les dangers dans les « spots » moto
- la sécurité routière et, en particulier, les interventions de la FFMC84 en ERJ (Éducation Routière de la Jeunesse) dans les collèges du département

Madame la présidente, étant elle-même motarde, a compris nos arguments.
Reste la mise en œuvre, et là, c’est du politique…

Retour aux 90 km/h

Madame Santoni y serait plutôt favorable sur certaines routes mais elle veut se donner le temps d’en évaluer le coût.
Commentaire FFMC 84 : le coût du passage aux 80 km/h devrait être une bonne indication de la fourchette haute, étant semble-t-il entendu que le retour aux 90 km/h ne devrait pas être aussi cher...

Les infrastructures dangereuses

Nous avons évoqué principalement le carrefour giratoire de Réalpanier dont la présidente semble convenir qu’il est plutôt mal conçu. Pour autant, elle défend les collectivités et entreprises impliquées dans cet aménagement en soutenant que s’il a été fait comme cela, c’est que ça correspond aux normes. Elle n’a pas vraiment apprécié que nous contestions cette affirmation et encore moins que nous évoquions un possible recours devant le tribunal administratif pour faire corriger les nombreux écarts que nous avons relevés.
Commentaire FFMC 84 : ce point sera l’objet d’un prochain courrier pour demander le respect de la règlementation et des normes. Affaire à suivre, donc.

Nous avons également abordé le doublage des rails de sécurité qui n’est pas réalisé, notamment, lors de la pose de nouveaux tronçons de rails. Madame Santoni partage notre constat, ce qui est bien le moins pour une motarde.
Commentaire FFMC84 : nous pouvons donc espérer que le doublage des rails de sécurité devienne systématique lors des prochains chantiers, partout où la règlementation l’impose.

Nous avons aussi regretté de ne pas être consultés lors de la conception d’aménagements routiers afin d’apporter notre regard de motards sur tous les aspects concernant notre sécurité (mobiliers, signalisation, etc.), alors que nous sommes des acteurs majeurs et très impliqués. La présidente nous a fait part de la mise en place prochaine d’une campagne de sensibilisation à destination des motards sur laquelle nous avons donné notre avis. Mais il est évident pour nous que notre offre ne se limite pas au choix d’une ou deux photos dans le confort d’un cabinet.

Le Vaucluse, terre de moto

Pour finir, madame Santoni nous a fait part de son souhait de mieux promouvoir la richesse touristique du département et son intérêt pour les motards qui y viennent très nombreux chaque année pour parcourir ses routes.